Sélectionner une page

Qui suis-je ?

Une personne à la quête des rencontres et d’un certain développement intellectuel

Qui suis-je, Chloé Beaudet, rencontres

Je m’appelle Chloé Beaudet, j’ai 28 ans, et je tente de faire de l’improvisation un mode de vie.

Nulle question ici de se laisser aller au gré du vent sans maîtriser la trajectoire, mais accepter une vie qui est bonne pour soi, et non pour les autres, loin des clichés et des qu’en dira-t-on, des frustrations et des contraintes. J’essaie en somme au maximum d’écouter mon cœur et mes envies profondes en faisant des choix conscients, non sans spontanéité.

Je m’accomplis au travers des rencontres et d’un certain développement intellectuel.

Les rencontres m’ont forgée, car j’ai appris des autres, que ce soit par mimétisme ou par réaction. Je suis particulièrement attirée par les personnes « spéciales », celles que l’on qualifie parfois de bizarres ou hors norme. La norme m’indiffère, la déviance me fascine. C’est au moment où je quittais mon lycée bourgeois parisien globalement très conformiste pour intégrer un groupe d’étudiants particulièrement « barré » que j’ai pris conscience de cela. Au sein de cette équipe aux personnalités toutes plus fortes et plus différentes les unes que les autres, j’ai pris la mesure de la richesse humaine et de sa potentialité créative.

Avec toute l’inexpérience de la jeunesse, ce groupe a connu de nombreuses tensions, tant il est difficile de faire vivre ensemble une si grande diversité. Je suis très sensible au phénomène du vivre ensemble. C’est probablement la raison pour laquelle je trouve autant de plaisir tous les ans, à m’exiler trois semaines en « colo » à l’étranger avec des adolescents de 16/17 ans. L’adolescence, cette formidable période de construction personnelle et sociale. La colonie de vacances, cette magnifique parenthèse dans l’année où la vie en communauté et la gestion de la vie quotidienne – en somme nos besoins primaires – redeviennent au centre de nos préoccupations. Ce retour à l’essentiel est un terreau favorable à la construction du vivre ensemble.

Les rapports humains sont complexes mais si riches et si constructifs !

J’ai eu la chance dans ma vie de croiser des hommes et des femmes qui ont participé franchement de ma construction. Mes parents d’abord, qui sont mes modèles de vertu et d’intelligence, mes grands-parents, qui m’ont appris l’amour intergénérationnel, mes amis, Rémi et Arthur, qui m’ont offert leur fidélité. Puis une femme, dont j’ai croisé la route à un moment de ma vie où j’étais instable et où je manquais de confiance en moi. Nathalie, élégante avocate à la grandeur d’âme et de cœur, qui m’a appris à accepter mes émotions et à parler d’amour. Puis est venu Benoît, celui avec qui je partage ma passion des voyages et des rencontres, et qui m’a transmis un peu de sa sagesse et de sa philosophie de vie. Enfin, plus récemment, j’ai rencontré Patrice Massé, mon professeur de théâtre et partenaire de jeu. Patrice m’a fait découvrir le théâtre d’improvisation et ses ressources en développement personnel. Il m’a ouvert à une passion dont j’ai encore tout à exploiter.

Ces rencontres sont autant de bouleversements et d’enrichissements intellectuels dans ma vie. J’aime écouter, échanger, débattre. Le verbe me contente et l’apprentissage me nourrit. Curieuse de tout, on peut me reprocher un manque de constance. Pourtant, je vois une réelle cohérence à mon parcours, car un édifice s’élève d’autant plus haut que sa base est large. Mes centres d’intérêts sont multiples et ce blog est un moyen de les structurer, mais aussi de les approfondir et de les affiner.

 

Restituer le savoir et la réflexion de l’autre et forger mes opinions, telle est la double ambition de ce blog, s’il n’en est une troisième, qui est de t’enrichir également, toi, lecteur.